Les habilitations électriques, ça concerne qui ?

Le costumier de théâtre qui s’apprête à brancher son fer à repasser sur son lieu de travail doit-il être habilité ?

La technicienne riggeuse devant installer, brancher ses palans motorisés doit-elle être habilitée ?

DÉTENIR UNE HABILITATION ÉLECTRIQUE EST OBLIGATOIRE POUR TOUTE PERSONNE TRAVAILLANT SUR OU À PROXIMITÉ D’UNE INSTALLATION ÉLECTRIQUE.

Travailler « sur ou à proximité d’une installation électrique » signifie que ces travaux sont exécutés à proximité de pièces nues sous tension, soit sur des installations électriques mises hors tension (comme le remplacement d’un disjoncteur dans une armoire électrique mise hors tension), soit lors de travaux d’ordre non électrique (peinture dans un local électrique, par exemple).

L’obligation de délivrer une habilitation électrique est fixée par le décret 2010-1118.

L’habilitation est la reconnaissance, par l’employeur, de la capacité d’une personne placée sous son autorité à accomplir en sécurité vis-à-vis du risque électrique, les tâches qui lui sont confiées.

Un travailleur est habilité dans les limites des attributions qui lui sont confiées.
L’habilitation, délivrée par l’employeur, spécifie la nature des opérations qu’il est autorisé à effectuer.

Avant de délivrer l’habilitation, l’employeur s’assure que le travailleur a reçu la formation théorique et pratique qui lui confère la connaissance des risques liés à l’électricité et des mesures à prendre pour intervenir en sécurité lors de l’exécution des opérations qui lui sont confiées.

L’EMPLOYEUR EST DONC TENU DE FORMER SES SALARIÉS À LA PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE pour les activités professionnelles où ce risque est présent.

Cependant, les salariés n’étant pas dans une situation de travail à proximité de pièces nues sous tension ou n’ayant pas du tout à intervenir à proximité d’armoires électriques n’ont pas obligation de suivre une formation aux risques électriques.

Cela, à l’appréciation de l’employeur.

La délivrance d’une habilitation par l’employeur ne le dégage pas pour autant de son éventuelle responsabilité en cas d’accident.

Accidents du travail d'origine électrique en 10 ans

%

Part des accidents du travail d'origine électrique en 10 ans

CONCLUSION :

Le costumier, s’il ne doit que brancher son fer à repasser sur une prise de courant murale aux normes électriques en vigueur ne doit pas être habilité MAIS IL DOIT CEPENDANT ÊTRE SENSIBILISÉ AUX RISQUES ÉLECTRIQUES.

En revanche, la technicienne riggeuse, forcément confrontée à des opérations à proximité de pièces sous-tension sur un espace scénique, devra suivre une FORMATION À LA PRÉPARATION AUX HABILITATIONS ÉLECTRIQUES.

Articles récents

Les réseaux : état des lieux

La mise en œuvre et l'exploitation des réseaux informatiques dédiés au spectacle et à l'événement connaissent, depuis ces dernières années, un développement de plus en plus considérable. Si l’évolution technologique rapide et constante des équipements et des matériels...

Les intermittents et la formation : les chiffres

Dans son dernier rapport d'activité en date, l'Afdas se réjouit — à juste titre — d'une hausse record de 14% de son investissement financier dans les actions de formation en 2017. Elle se félicite également d'un taux d'accès à la formation de 26,5% pour les salariés...

CQP Accrocheur-Rigger : Arkalya fait le plein

C'est un scoop : la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation du Spectacle Vivant (CPNEF-SV) vient d'accorder officiellement à ARKALYA l'agrément pour dispenser le Certificat de Qualification Professionnelle ACCROCHEUR-RIGGER. Cette formation certifiante de 175...

Dis, c’est quoi un scaffolder ?

On pourrait tout aussi bien l’appeler « échafaudeur ». Mais le monde du spectacle et de l’événement aime bien les anglicismes... Dans cet univers-là, le technicien scaffolder est le professionnel qui assure le montage des structures scéniques ou des structures...

Les habilitations électriques, ça concerne qui ?

Le costumier de théâtre qui s'apprête à brancher son fer à repasser sur son lieu de travail doit-il être habilité ? La technicienne riggeuse devant installer, brancher ses palans motorisés doit-elle être habilitée ? DÉTENIR UNE HABILITATION ÉLECTRIQUE EST OBLIGATOIRE...

Je m'abonne à la Newsletter Arkalya !

Rejoignez notre liste d'abonnés à la Newsletter Arkalya mensuelle.

Vous êtes désormais abonné à la Newsletter Arkalya !

Share This
M
X