Les intermittents et la formation : les chiffres

Dans son dernier rapport d’activité en date, l’Afdas se réjouit — à juste titre — d’une hausse record de 14% de son investissement financier dans les actions de formation en 2017. Elle se félicite également d’un taux d’accès à la formation de 26,5% pour les salariés permanents.

Mais, en dépit de ces résultats hautement positifs, un constat s’avère plus inquiétant, celui du très faible nombre d’intermittents formés durant ce même exercice : 13.581, soit moins de 5% des 272.000 salariés intermittents recensés par Pôle Emploi pour la même année. Le calcul est donc simple : UN INTERMITTENT SUIT EN MOYENNE UNE FORMATION TOUS LES 20 ANS, quelle qu’en soit la durée, celle-ci pouvant varier d’une seule journée à plusieurs centaines d’heures. Or, lorsqu’on sait que certains intermittents optimisent avec raison le dispositif de Formation Professionnelle Continue et suivent parfois plusieurs formations dans la même année, on peut déduire de ces statistiques qu’une grande partie des salariés n’a jamais suivi de formation et n’en suivra jamais.

Cette situation est d’autant plus surprenante qu’une étude du CÉREQ commandée par la CPNEF-SV a montré que l’accroissement de compétences par le biais de la Formation Professionnelle Continue génère dans le cas des intermittents du spectacle vivant une augmentation considérable de leur taux d’activité et une nette élévation des salaires moyens, tout particulièrement pour les techniciens. Ce constat invalide ainsi la stratégie de nombre d’intermittents visant, au motif de précarité, à prioriser l’emploi plutôt que la formation. Le déficit de formation produit exactement l’inverse : le maintien de la précarité et des bas salaires, la perpétuelle course aux contrats (21 en moyenne par an et par technicien en 2017, selon les données de Pôle Emploi) et l’absence de perspective d’évolution dans le métier.

Cette situation est encore plus surprenante quand on sait que le coût de la Formation Professionnelle Continue est systématiquement prélevé sur les salaires — que l’on suive ou non une formation — et que la France possède un dispositif assez exceptionnel permettant l’accès à la formation dans des conditions où il n’y a le plus souvent aucun reste à charge pour le stagiaire.

Nombre d'intermittents en formation en 2017

%

Part des intermittents en formation en 2017

Articles récents

AFDAS : le délai de carence

Vous êtes intermittent du spectacle ? Sachez que l’AFDAS applique un délai de carence entre deux formations. Ce délai, c’est la période durant laquelle, lorsque vous venez de suivre une formation financée par l’AFDAS, vous ne pouvez pas solliciter la prise en charge...

grandMA3 : le suspense…

Nombre de régisseurs lumières se posent la question : à quand la sortie du software finalisé de la grandMA3 ? Lors du salon de Francfort - ProLight & Sound 2019 - MA Lighting a présenté différentes options de la future console révolutionnaire que chacun attend avec...

Les réseaux : état des lieux

La mise en œuvre et l'exploitation des réseaux informatiques dédiés au spectacle et à l'événement connaissent, depuis ces dernières années, un développement de plus en plus considérable. Si l’évolution technologique rapide et constante des équipements et des matériels...

Les intermittents et la formation : les chiffres

Dans son dernier rapport d'activité en date, l'Afdas se réjouit — à juste titre — d'une hausse record de 14% de son investissement financier dans les actions de formation en 2017. Elle se félicite également d'un taux d'accès à la formation de 26,5% pour les salariés...

CQP Accrocheur-Rigger : Arkalya fait le plein

C'est un scoop : la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation du Spectacle Vivant (CPNEF-SV) vient d'accorder officiellement à ARKALYA l'agrément pour dispenser le Certificat de Qualification Professionnelle ACCROCHEUR-RIGGER. Cette formation certifiante de 175...

Dis, c’est quoi un scaffolder ?

On pourrait tout aussi bien l’appeler « échafaudeur ». Mais le monde du spectacle et de l’événement aime bien les anglicismes... Dans cet univers-là, le technicien scaffolder est le professionnel qui assure le montage des structures scéniques ou des structures...

Les habilitations électriques, ça concerne qui ?

Le costumier de théâtre qui s'apprête à brancher son fer à repasser sur son lieu de travail doit-il être habilité ? La technicienne riggeuse devant installer, brancher ses palans motorisés doit-elle être habilitée ? DÉTENIR UNE HABILITATION ÉLECTRIQUE EST OBLIGATOIRE...

Je m'abonne à la Newsletter Arkalya !

Rejoignez notre liste d'abonnés à la Newsletter Arkalya mensuelle.

Vous êtes désormais abonné à la Newsletter Arkalya !

Share This
M
X